top of page
Traitement des trautismes .pdf

RITMO® -dérivé EMDR

Qu'est-ce que RITMO®- dérivé EMDR ?

Le RITMO est une méthode combinant Hypnose et EMDR, elle permet d’aider rapidement, efficacement et durablement, les personnes atteintes d’un syndrome de stress post traumatique.

La technique consiste à réaliser des stimulations visuelles, auditives ou corporelles de gauche à droite, pendant que la personne, en léger état d’hypnose, se replonge dans son souvenir. Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées (amygdale et hippocampe) qui vont « digérer » l’événement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie.

Un traumatisme psychique est une réaction émotive persistante qui fait souvent suite à un événement extrêmement éprouvant de la vie.

Après un événement violent ou un choc émotionnel, certaines personnes ressentent de l'angoisse, des cauchemars ou des flashs lorsqu'un élément déclencheur rappelle cette expérience.

Elles sont "traumatisées". On parle alors de syndrome de stress post-traumatique.  

Généralement utilisée pour un traumatisme unique : accident, agression...RITMO donne également d'excellents résultats sur les blocages émotionnels, les comportements compulsifs, les peurs, le manque de confiance en soi...Cette technique permet aussi de travailler sur l'amélioration des compétences (sportifs par exemple).  

D'une manière générale, RITMO fait appel à notre capacité naturelle d'auto-guérison grâce à la plasticité de notre cerveau. Comme en hypnose, notre inconscient nous aide à nous libérer de nos blocages même si consciemment nous n'avons pas le souvenir de certains éléments et si nous ne comprenons pas comment il est enfin possible de se sentir bien !

C'est un outil de thérapie brève. Une à quelques séances s'avèrent suffisantes dans la majorité des cas.  

RITMO, pour qui?

 

Le RITMO (dérivé EMDR) se pratique sur les enfants*, à partir de quelques mois, les adolescents et adultes de tout âge.

On peut également l'utiliser dans le cadre de l'accompagnement du couple ou de la famille.

*Enfants de moins de trois ans:

Les nourrissons et les très jeunes enfants ne peuvent exprimer verbalement leurs émotions. Leur souffrance va donc se manifester par des troubles tels qu’un état anxieux ou dépressif, des retards de développement, de l’agressivité, de l’agitation, des troubles du sommeil ou du comportement alimentaire, etc.
Le praticien invite les parents à raconter l’incident traumatique. Il peut s’agir d’une naissance prématurée, d’une maladie infantile, d’une grossesse perturbée, d’une séparation brutale ou encore de l’arrivée d’un nouvel enfant.
Pendant le récit, le praticien effectue les stimulations bilatérales.

*Enfants de trois à huit ans:

Chez l’enfant de plus de trois ans, le syndrome de stress post-traumatique se manifeste de la même manière que chez les plus jeunes, avec des symptômes supplémentaires comme le regard vide, le mutisme, des cauchemars, l’évitement de lieux ou de personnes, le retrait dans l’imaginaire, etc...

Ce traumatisme peut avoir pour origine un événement grave ou un événement à priori anodin que l’enfant a interprété de manière négative.
Le praticien invite l’enfant à dessiner, par exemple, le moment le plus difficile de l’événement. Il lui demande aussi de formuler les paroles négatives qui trottent dans sa tête.

Enfin, il effectue les stimulations sensorielles bilatérales en les adaptant à l’âge de l’enfant. 

Comment se déroule une séance?

La première séance est en une grande partie étant consacrée au recueil des informations nécessaires à l'élaboration d'un protocole adapté au consultant et à la détermination de son objectif.

Pour les enfants et adolescents, ce recueil se fait en deux temps, avec le parent et son enfant et dans un second temps avec l'enfant (selon l'âge)/adolescent seul.

Les séances sont espacées de quinze jours.

Contact

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

Merci pour votre envoi !

bottom of page